12.12.2016

Frank De Coninck, ambassadeur honoraire, «Tendances lourdes dans la problématique des Grands Lacs. Quelles leçons, comment contribuer aux solutions». -- (1) La problématique des Grands Lacs -  la succession de conflits et tensions depuis 25 ans dans la Région, surtout Rwanda, Burundi et RDC - n'est que très partiellement résolue comme le montrent les développements actuels au Burundi et en RDC qui ont un effet régional potentiellement déstabilisateur et provoquent de ce fait et comme par le passé, des tensions régionales. Il n'y a  pas de véritable consensus sur les "causes profondes" de cet état de choses.  (2) L'expérience montre que la "communauté internationale" est relativement loin de ces conflits" de basse intensité" et ne se mobilise vraiment qu'en cas de crise. Son impact est relativement discret (cfr l'Accord cadre d'Addis de 2013 sur les Grands Lacs et la RDC) et va maintenant de pair avec une plus grande assertivité de l'Union africaine pas toujours en parfaite entente avec les organisations sous régionales africaines. (3) Comment évaluer au vu de ce qui précède les tensions actuelles au Burundi et au Congo, leurs potentiel de dérapage, et de quels moyens disposent  l'UE et ses états membres pour accompagner les développements et éviter de nouvelles crises?